Qui sont les rêveurs ?

dimanche 27 avril 2014
par  CGI
popularité : 2%

 Que disent les news aujourd'hui ?

  • Les entreprises françaises doivent gagner en compétitivité,
  • il faut encore baisser le prix du travail en France.

Alors après tous les allègements et crédits d’impôts déjà consentis aux entreprises, viennent s’ajouter entre autres :

  • 50 milliards de Crédit d’impôts compétitivité emploi (CICE),
  • puis un nouvel allègement de 30 milliards de cotisations famille ...

Alors on peut se contenter de regarder les news :

  • et accepter de payer plus cher les produits que nous achetons du fait de l’augmentation de TVA qui paie les 50 milliards de CICE : c’est donc perdre en pouvoir d’achat dans l’espoir d’agir sur l’emploi
    • bahh oui aux infos, ils disent compétitivité et emploi
  • et accepter de garder à charge un peu plus de nos frais de santé et payer plus cher la complémentaire santé et payer plus d’impôts et laisser diminuer les retraites et perdre encore des services publics et envisager la diminution des prestations familiales pendant que l’employeur [1]cumule des exonérations de cotisations sociales, plus d’autres exonérations sur sa part de complémentaire santé, plus les crédits d’impôts divers et variés qu’ils engrange, plus très bientôt les cotisations famille qui ne sont rien d’autre qu’une part du salaire des salariés qu’il économisera ; et tout ça dans l’espoir de dynamiser les investissements,
    • bahh oui aux infos ils disent que augmenter la marge de gain des entreprises, c’est relancer les investissements dont l’emploi.

Mais il ne s’agit pas de regarder les news, encore faut-il les analyser et bien les comprendre !!

Que veut dire compétitivité pour une entreprise ?

... seulement gagner plus ! et pour faire quoi ?

On peut penser que lorsqu’une entreprise dégage des bénéfices, elle peut investir et embaucher mais il faut aussi cesser de vivre dans un monde parallèle, il faut cesser de CROIRE ce que disent les news sans comprendre le monde dans lequel nous sommes car la réalité est bien autre !!

 La réalité

C’est plus de dividendes pour les actionnaires, des augmentations vertigineuses pour les dirigeants, rien ou presque pour les travailleurs et toujours moins pour les privés d’emploi et les retraités.

On peut se contenter de REGARDER les news et on peut aussi essayer d’AGIR : expliquer, motiver, mobiliser les plus nombreux (la classe ouvrière), ceux qui créent cette grande richesse détournée par une poignée de vampires (la classe dirigeante) afin d’établir un peu plus de justice sociale, afin de permettre à chacun de vivre décemment.

Et c’est malheureusement pleinement en phase avec la réalité de ce monde !

Alors je me demande : qui est dans un autre monde ?

Ceux qui regardent les news et espèrent encore ?

Ou ceux qui disent STOP ça suffit ?

 Les news du CA c'est :

  • le DG de CASA prend 38% d’augmentation
    • il gagne plus 10 000 euros par jour ...
    • et quand je dis plus il faut savoir que ses « miettes » à lui (439 € / jour) représentent déjà un coquet salaire 7463 € / mois,
    • normal diront certains, les bénéfices de CA sont revenus au TOP !
  • le Crédit Impôts Recherche (pour l’informatique des CRs uniquement) c’est 7 millions en 2013 (et 12 en 2012) ...
    • une prime de 1000 euros net cotisés pour les salariés et les détachés de l’informatique, c’est moins de la moitié !
  • le Crédit Compétitivité Emploi : la Direction nous doit toujours l’information ...
  • les allègements de cotisations sociales : la FNCA n’a jamais répondu à la question...
    • mais chez CAT/CAS, avec 70% de cadres, il y a aussi des salaires (inférieurs à 1,6 fois le SMIC) si bas que des exonérations de cotisations sociales existent aussi !
  • l’allègement de Cotisation Famille :
    • ce sera, pour CAT/CAS uniquement, un nouveau cadeau de 4,5 millions minimum : largement plus qu’une prime de 1000 net pour TOUS !
  • Les 10 meilleures rémunérations de CAT/CAS ont progressé de 10% en deux ans : et la vôtre ?
    • en moyenne les 10 heureux gagnants perçoivent plus de 14 000 € par mois...

Il est donc évident que tous les cadeaux faits au CA peuvent servir des investissements (NICE entre autres) mais contrairement aux dires des news ces cadeaux ne profitent :

  • ni à l’emploi :
    • pour rappel l’informatique CA est passée de 2500 emplois en 2010 à une cible de 1863 emplois ... jamais atteinte : plus de 300 postes sont encore vacants, et en passe d’être supprimés !
  • ni aux conditions de travail :
    • Les salariés qui ont conservé leur emploi paient le déficit d’effectif par des conditions de travail dégradées et un manque de formation qui compromet leur avenir professionnel.
    • et sans compensation aucune ... enfin pas pour tous et pas pour la majorité !
  • ni aux salaires :
    • enfin ni pour tous, ni pour la majorité là encore ...

 

La grève du personnel de l’informatique du 01 avril a provoqué parmi les directeurs un choc, sans aucun doute.

Mais si le 02 avril au matin, une seconde journée de grève s’était amorcée, la Direction n’aurait pas attendu le 03 pour informer les organisations représentatives de ses décisions à la noix !!

Une vraie négociation (ou des discussions ?) se serait engagée avant la fin de la journée :

  • la simple promesse de 90 embauches, décidées unilatéralement par la Direction le 03 avril, et réalisées, peut-être, d’ici 2 ans seulement, aurait pu être contractualisée dans un accord avec un nombre d’embauches plus en phase avec les besoins et sur un délai négocié
  • la ridicule prime (de complément de REC) de 150 € brut sur la base d’un temps plein, qui ignore les détachés, aurait pu atteindre un montant différent et pour TOUS
  • les autres thèmes auraient été concrètement traités : que feront des groupes de travail sans les moyens nécessaires (moyens humains et financiers) ?

Aujourd’hui, l’insignifiante prime de 150 € brut conduit certains à expliquer aux salariés l’inexplicable !

Des news disent :

  • le montant de l’enveloppe de RCI est maintenant annoncé : environ 870 000 euros, chouette !
  • ce montant est doublé : 434 000 € l’an dernier
  • 150 euros + le montant moyen de RCI distribuée en 2014 de manière égalitaire approcheraient les 1000 euros de prime demandés ...

Analyses et calculs CGT :

  • sur le doublement de l’enveloppe de RCI :
    • rien ne prouve que ce montant n’était pas déjà décidé dans le budget 2014 avant la grève
    • il existe un montant plancher de distribution (non connu - enfin de la CGT...) ce qui limite fatalement le nombre d’attributaires
    • le montant total d’environ 870 000 € aurait donc été augmenté de 435 000 euros,
  • sur la prime de 150 € brut :
    • distribuée via la REC, elle exclut de fait les détachés, et est versée en fonction du temps de travail.
    • elle représente un budget d’environ 250 000 euros maximum
  • la réponse de la Direction en matière de reconnaissance : c’est donc 685 000 €
  • sur la revendication de 1000 euros net à TOUS, c’est un budget :
    • de 2,7 millions pour les seuls salariés
    • de 3,4 millions pour répondre à la revendication du 01 avril.

Alors quels que soient les efforts menés en faveur d’un partage égalitaire :

  • le montant annoncé par la Direction représente moins d’un quart des 1000 € nets demandés
  • des salariés ne recevront que 150 € brut sans RCI (et il y a fort à parier que ce sera au moins 50% des salariés)
  • les détachés sont complètement exclus de la RCI et de la REC (c’est un quart des salariés concernés par les efforts réalisés)

Et il en sera de même de toutes les autres décisions unilatérales annoncées.

Les salariés peuvent encore imposer la négociation indispensable !

Alors CGI poète, peut-être ... dans un autre monde, malheureusement pas !!

Les pensées de la classe dominante sont aussi, à toutes les époques, les pensées dominantes.

Une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses.


[1] dont le notre, coté au CAC40 !


Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois